2013


Lauréats de bourses de postdoctorat
 
Meghan Elliott, M.D.
Hôpital St. Michael's
Superviseurs : Dres Sharon Straus et Brenda Hemmelgarn

BOURSE DE POSTDOCTORAT KRESCENT 2013-2015

La Dre Meghan Elliott terminera sa recherche postdoctorale sous la supervision des Dres Sharon Straus et Brenda Hemmelgarn, à l’Université de Toronto. Son projet portera sur l’intégration et la priorisation des recommandations de lignes directrices. Dre Elliott a obtenu son doctorat en médecine de l’Université Queen’s et ses résidences en médecine interne et en néphrologie de l’Université de Calgary.

En moyenne, les omnipraticiens disposent de 6 à 9 minutes seulement à consacrer à un patient, limitant leur capacité de traiter toutes les recommandations figurant dans les lignes directrices cliniques. Par conséquent, les patients ayant une maladie chroniques ou complexe souvent ne reçoivent pas les soins dont ils ont besoin. Le but de la recherche de la Dre Elliott nous aidera à comprendre comment les médecins et les patients établissent la priorité des recommandations des lignes directrices, et les mettent en pratique.

Cette recherche évoluera dans le domaine de la science appelé l’application des connaissances (AC), qui visent à conjuguer les recherches actuelles aux recommandations dans la prestation de soins de grande qualité aux patients.

Les résultats contribueront à concevoir des outils qui mettent à l’essai formellement la façon dont les médecins établissent la priorité des recommandations formulées aux patients, promettant d’améliorer la prestation de soins de santé aux patients ayant une maladie chronique.  Le but final consiste à  concevoir une approche qui intègre les priorités du patient à ceux des fournisseurs de soins de santé afin d’optimiser les soins.

 

Victor Jensen, Ph.D.
Université Simon Fraser
Superviseur: DMichel Leroux

BOURSE DE POSTDOCTORAT KRESCENT 2013-2016

Le Dr Jensen terminera sa bourse de recherche postdoctorale sous la supervision du DMichel Leroux, à l’Université Simon Fraser, où il étudiera et identifiera de nouveaux gènes  cils associés à de multiples troubles. Le Dr Jensen a obtenu son doctorat en médecine génétique de l’Université Columbia.

Le cil est une extension se trouvant sur la plupart des cellules/tissus qui fonctionne de façon semblable à une antenne de télévision, c’est-à-dire qu’il capte les signaux environnants. Lorsqu’une mutation interrompt la fonction du cil, les cellules ne reçoivent plus les bons renseignements de l’environnement. Des mutations de gènes liés aux cils ont été identifiées chez les patients atteints de maladies cliniques comme la maladie kystique rénale, le diabète, l’obésité et la cécité. Un grand nombre des familles aux prises avec de telles maladies affichent des mutations inconnues, souvent parce que les gènes mutés n’ont pas été identifiés. La recherche du Dr Jensen vise à fournir des renseignements essentiels sur le lien entre les différents gènes et la maladie, ainsi qu’à fournir une meilleure compréhension de la fonction des cils.

Le Dr Jensen a pour but de fournir un nouvel aperçu de la nature et de la fonction des gènes pathologiques, une étape qui mènera éventuellement à l’amélioration des traitements et/ou de la prévention de maladies courantes.

 

Amber Molnar, M.D.
Université d'Ottawa
Superviseurs: Drs Greg Knoll and Car van Walraven

BOURSE DE POSTDOCTORAT KRESCENT 2013-2015 

La Dre Amber Molnar a obtenu son doctorat en médecine de l’Université de la Saskatchewan et est actuellement inscrite au programme de maîtrise en épidémiologie clinique à l’Université d’Ottawa. Elle terminera sa bourse de recherche postdoctorale sous la supervision des Drs Greg Knoll et Carl van Walraven à l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa. Ses études seront axées sur la façon dont une crise d’insuffisance rénale a une portée sur le risque d’un rejet de greffe ou même un décès parmi les greffés rénaux. 

Au cours des 20 dernières années, le nombre de Canadiens recevant un traitement pour une insuffisance rénale a triplé. Une greffe de rein est souvent considérée le meilleur traitement pour ces patients, car il leur offre une plus longue espérance de vie et une meilleure qualité de vie que la dialyse. Malheureusement, en moyenne, un rein greffé défaillira entre 10 et 15 ans suivant l’intervention, contraignant le patient à reprendre la dialyse. Afin d’accroître la durée de vie d’une greffe de rein, nous devons avoir une meilleure compréhension du rejet de greffe.

Une insuffisance rénale aiguë (IRA), soit une perte rapide de la fonction rénale, est l’une des causes d’une insuffisance rénale. Bien que les causes d’une IRA soient nombreuses, les plus courantes sont des infections et des crises cardiaques. L’étude de la Dre Molnar se penchera sur la relation entre les crises d’IRA causant un décès ou d’un rejet de greffe au fil du temps. L’étude consistera à examiner les dossiers de soins de santé passés de patients greffés ayant connu une crise d’IRA afin de déterminer si ces patients ont connu une insuffisance rénale avec leur rein greffé plus tôt ou sont décédés plus tôt comparativement aux patients n’ayant connu aucune IRA. La recherche visera également à cerner les caractéristiques parmi les greffés rénaux ayant connu une IRA qui haussent davantage le risque de décès ou de défaillance de la greffe rénale.

Les résultats permettront aux médecins à se concentrer à prévenir ou traiter une IRA, ainsi qu’à améliorer la surveillance auprès des patients à la suite d’une crise aigue. Une meilleure connaissance des raisons entraînant une défaillance d’une greffe rénale au fil du temps permettra de prolonger la durée de vie des greffes.

 

 

Lauréats des bourses de nouveaux chercheurs
 
  Navdeep Tangri, M.D.
Université du Manitoba

BOURSE NOUVEAU CHERCHEUR KRESCENT 2013-2016

SOUTIEN À L'INFRASTRUCTURE KRESCENT 2013-2014

Le Dr Navdeep Tangri est un nouveau chercheur à l’Université du Manitoba, où il a obtenu son diplôme en médecine. Il a terminé une bourse de recherche postdoctorale KRESCENT en recherche clinique en néphrologie avec le Dr Andrew Levey, à l’Université Tufts, à Boston, où il a obtenu son doctorat en sciences cliniques et translationnelles. La recherche du DTangri est axée sur les résultats d’insuffisances rénales chroniques (IRC).

L’IRC touche plus d’un million de Canadiens et accroît le risque de maladies cardiaques et le besoin de dialyse. La recherche du Dr Tangri a pour but d’étudier des patients ayant une fibrillation auriculaire (FA) – un rythme cardiaque anormal, et une IRC. Une fibrillation auriculaire peut susciter un accident vasculaire cérébral (AVC) en formant des caillots sanguins dans le cœur, et est généralement traitée avec des anticoagulants. Toutefois, ces anticoagulants ont des effets secondaires, notamment une hémorragie majeure. Le Dr Tangri étudiera le risque à long terme d’AVC et d’hémorragie chez les patients atteints d’ IRC afin de déterminer si les anticoagulants sont sécuritaires et efficaces auprès de cette population. Les résultats de cette recherche permettront aux médecins d’offrir de meilleurs traitements aux patients ayant une IRC et de réduire le risque d’AVC et d’hémorragie au sein de cette population.

 




 
Darren Yuen, M.D., Ph.D.
Hôpital St. Michael's

BOURSE NOUVEAU CHERCHEUR KRESCENT 2013-2016

SOUTIEN À L'INFRASTRUCTURE KRESCENT 2013-2014

Le Dr Darren Yuen est un nouveau chercheur à l’Université de Toronto, où il a obtenu son diplôme en médecine et son doctorat à la faculté de médecine. Il a été récipiendaire d’une bourse de postdoctorat KRESCENT (2008-2011). Sa recherche actuelle est axée sur l’actine du cytosquelette afin de traiter la maladie rénale. Elle vise à développer et mettre à l’essai de nouveaux traitements sur les éléments changeants qui se produisent dans les cellules rénales à différentes étapes suivant une lésion.

Le cytosquelette est un squelette protéiné situé dans une cellule qui en détermine la forme, le mouvement et le comportement. Il joue un rôle important dans la lésion rénale. Par exemple, le cytosquelette des cellules endothéliales du rein, soit la paroi interne des vaisseaux sanguins dans le rein, contribue au contrôle de la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins. Dans un rein en santé, la croissance et la mort des vaisseaux sanguins sont équilibrées, favorisant ainsi la préservation des réseaux de vaisseaux sanguins dans le rein. Par contre, à la suite de nombreuses lésions rénales, cet équilibre est perturbé, partiellement en raison de changements dans la cellule endothéliale du cytosquelette. De façon similaire, les lésions rénales modifient le cytosquelette des fibroblastes, les cellules responsables de la production de tissus cicatriciels, et le rendent plus vulnérable à une cicatrisation irréversible des reins.

Le Dr Yuen examinera les traitements qui ciblent un régulateur dont on ne faisait pas cas antérieurement (Slit2) des changements cytosquelettiques qui dirigent une croissance de vaisseaux sanguins rénaux excessifs observée aux premières étapes du diabète et qui créé une prédisposition à des lésions ultérieurement. Ces recherches proposées se fondent sur des données préliminaires abondantes, et fera appel à des techniques de point dans le laboratoire.

Les résultats permettront de mieux comprendre comment les changements au cytosquelette des cellules rénales contribuent à une lésion rénale et d’identifier des traitements sécuritaires et efficaces, ainsi que de prévenir l’insuffisance rénale chronique. De plus, des recherches subséquentes prendront appui sur ce travail initial, explorant des traitements ciblant les derniers stades de l’insuffisance rénale qui aident à réduire la cicatrisation et à préserver les vaisseaux sanguins rénaux lorsqu’ils commencent à mourir.

 

 

 
 

 

 

The KRESCENT Program is a Strategic Training Program developed and supported by:

                                                    


With additional generous support from:

AMGEN               Baxter Corporation               Merck-Frosst Canada Ltd.             Ortho Biotech              RocheShire BioChem Inc.

© 2005 The Kidney Foundation of Canada